Sébastien Vidal – Woorara

41Oxp4uJg2L._SX302_BO1,204,203,200_Un homme criblé de trois balles est découvert dans un hameau isolé, sur le plateau de Millevaches. Tout porte à croire que le travail est l’oeuvre d’un professionnel. Pilotée par l’intraitable juge Laîné et le colonel Tognotti, l’enquête est confiée à un groupe de gendarmes. Parmi eux, l’adjudant Walter Brewski, une forte tête spécialiste de l’intervention. L’équipe n’a que très peu de choses à se mettre sous la dent. La victime semble tombée du ciel ; le tueur n’a laissé aucune trace. Pas de mobile apparent ni d’arme du crime. Seule la course-poursuite engagée avec une mystérieuse berline la nuit du meurtre donne un peu d’espoir aux limiers de la gendarmerie, le nez collé à la piste poussiéreuse d’un assassin insaisissable et invisible. Sous une chaleur caniculaire, un deuxième cadavre apparaît, présentant le même modus operandi… Parce que le présent se noue ici dans les méandres d’un passé, où couvent encore les braises de la haine et de la vengeance, l’affaire entre dans un tourbillon survolté et diabolique.


Lire la suite

Publicités

Noël PEREZ VERA – La fille de Pablo

41YDO0Dx1pL._SX322_BO1,204,203,200_


Son cauchemar a commencé sur le toit d’une tour de la cité Picasso à Nanterre, à deux pas du quartier d’affaires de La Défense. Obligée de fuir Simo son bourreau, elle croisera dans un hall de gare le chemin d’Izraa, une jeune migrante qui lui ressemble étrangement. Une rencontre fortuite synonyme de laissez-passer pour une nouvelle vie. Pourtant, elle a l’impression de ne plus être vraiment elle-même ; il arrive qu’on l’appelle et qu’elle ne réponde pas, comme si elle ne se reconnaissait pas ou qu’elle était ailleurs, perdue dans un mauvais rêve et prisonnière d’une idée obsédante… Obsédante jusqu’au délire.


Lire la suite

Nick Gardel – Chorale

chorale-couv-front-finale


Un magasin qui explose, un mitraillage à la Kalachnikov, une sirène recherchée, un gang sanguinaire, Peter, Jean-Édouard et Lorelei sont des habitués du chaos.
Quand leurs extraordinaires aptitudes pour les ennuis s’entrecroisent, cette troupe soudée par l’amitié prend la route à bord d’une vieille DS qui en a vu d’autres.
Mais jusqu’où peut conduire l’amitié ?


Lire la suite

Lou Vernet – La Toile aux alouettes

41PrTlUqo2L._SX308_BO1,204,203,200_


Il était une fois deux enquêteurs interlopes, une jeune fille en recherche de sens, un voisin bruyant, un gourou du web, une chef de service peau de vache, et une maman névrosée. C’est comme cela qu’elle nous la joue, Lou Vernet, avec une myriade de personnages qu’elle cisèle de sa plume efficace. Tous semblent évoluer dans des mondes parallèles jusqu’au moment où le récit bascule dans l’insondable noirceur de l’âme, entraînant le lecteur dans ses rêts. Dans La Toile aux alouettes, son premier polar, Lou Vernet manie en virtuose, l’art de la mystification. En attendant que l’Inclus et la Virgule reviennent défaire un nouvel écheveau, frissonnez avec ce premier opus, tout en ombres et lumières ! La Toile aux alouettes paraît aux Éditions Border Line. 


Lire la suite

Valéry Bonneau – Une tarte dans la gueule

417izUCPZxL._SX311_BO1,204,203,200_


Olive, serveur, se prend une tarte dans la gueule et y voit un signe du destin. Forcément, son destin va s’en ressentir. Il décide de prendre sa liberté et de monter son bar restaurant avec ses potes, même si sa femme, plus lucide, est moins enthousiaste. Mais Olive, s’entête. Comptable alcoolique, banquier incompétent, notaire véreux ou usurier exigeant, quelles que soient ses rencontres, il avance. Lorsque le destin vous ouvre les yeux à coup de tarte dans la gueule, vaut mieux y aller à petits pas mais Olive court, Olive fonce. Il fonce droit dans le soleil ou droit dans le mur… Un polar urbain dans un Paris haut en couleur. Un polar très drôle mais très noir.


Lire la suite

Théa Marcau – Les vieux jouets

vieuxjouetsCe vieillard n’était pas un appel au meurtre. La veille, ils avaient fait le tour des pensionnaires et personnels de la maison de retraite, soixante-trois personnes en tout. C’était un bâtiment récent avec un étage. Il avait été construit un peu à l’écart du village pour mettre la vieillesse à l’abri. C’était ce que disait le dépliant, protéger les vieux jours et calmer les angoisses. Un tueur était pourtant entré et il n’avait eu besoin que d’un coussin pour emporter une vie. En quoi ce vieillard qui perdait la tête pouvait-il être encore une menace pour quelqu’un ? C’est à cette question que devront répondre les deux enquêteurs, Marc Velcor et Nathalie Veirgne. Cet homme assassiné avait mis une vraie constance à se retirer du monde. De son passé de résistant, il ne restait que son carnet rédigé en 1991 et ce meurtre qu’il racontait. C’était celui d’un enfant, sauvagement poignardé par une jeune femme devenue pédopsychiatre.


Lire la suite